Textes et textiles – Un poème de Chloëe Bichet

Quand vient le soir.

Quand vient le soir et que galope mon désespoir,
Je sors ma plume et mon fidèle grimoire
Je trace mes sygiles par ma magique encre noire,
Mais la nuit n’est guère mon ennemie,
Elle jette mon trouble dans l’oubli,
La plume vole à mon confus esprit,
Toutes mes émotions trop longtemps refoulées,
La soie enveloppe mon corps et ravive mes pensées,
Le trouble par l’étoffe caressante enfin est levé,
Par le stylet et le chanvre tressé je pourfends,
L’Ombre intérieure en moi qui s’étend,
Sous le texte et le textile s’enfuit à l’instant.